Toutes les actualités »

Vous avez une question ?

Rappel & Immediat gratuitIcon

Vous avez
une question ? Icon

Contact Icon

Print
PDF

La mésothérapie

Conçue en 1952 par un médecin français du nom de Michel Pistor, cette méthode relativement récente se fait tout doucement sa place au sein des traitements médicaux. Consistant en une série d'injections intradermiques ou intra-épidermiques locales en micro doses de produits pharmaceutiques, la mésothérapie joue son rôle principalement en rhumatologie. Cela dit, elle s'avère efficace pour les soins d'autres traumas tels qu'entorses, tendinites, contractures, lumbagos, migraines, céphalées, névralgies, vertiges, ou encore les infections et les affections de la peau... et cela, pour tous types de personnes.

Quels sont les avantages d'une telle technique ?

Lorsqu'on prend un médicament par voie buccale, par exemple, les principes actifs ont un long chemin à parcourir et ceux-ci n'échappent pas au passage dans le sang, le foie ou autres organes. Avec la mésothérapie, les produits, en moins grande quantité mais directement injectés au bon endroit, épargnent les trajets inutiles ainsi que bien des désagréments pour le corps. En effet, ce procédé évite donc d'endommager inutilement les organes ou encore d'ingérer de trop grosses quantités de médicaments ; ce qui n'est jamais bon !

Quels sont les armes utilisées ?

Les substances contenues dans les seringues sont souvent des anti-inflammatoires, des décontracturants, des antioedémateux, des poly vitamines, des vasodilatateurs, ... ou encore des produits homéopathiques. Toutefois, jamais de cortisone.

Dangereux ? Douloureux ?

Si la présence d'aiguilles est souvent synonyme de douleur, la mésothérapie pourrait réconcilier les patients avec celles-ci dans le sens où l'incursion au sein de la peau est minime : entre 1 et 13mm et n'occasionne, donc, que peu ou pas de souffrance. Quant aux risques encourus lors de la pratique de cette discipline, ils ne sont liés qu'au bon sens et à l'hygiène des praticiens qui s'en servent ; les précautions d'antisepsie sont de rigueur ! Pour ce qui est des effets secondaires, ils sont rares et très souvent insignifiants.

D'autres domaines d'applications ?

Si la mésothérapie est principalement un moyen thérapeutique, elle a trouvé récemment des applications dans le domaine de l'esthétisme comme pour le mésolift (soin du visage) ou le combat contre la cellulite

Vous avez une question ?


Partager votre expérience ! laissez une appréciation sur votre intervention.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Indiquez une note :

Vous avez une question ?

Prendre un
rendez-vousIcon

Rappel
Immediat & gratuitIcon

Vous avez
une question ?Icon

Contactez-nous Icon

Inscription newsletter Icon

La vidéo du mois

Simulation 3D

Augmentation mammaire : Souhaitez-vous voir votre NOUVELLE APPARENCE avant l'intervention chirurgicale ?